Implication du Cirque du Soleil
Renée Yardley
30 mars 2017

Leaders environnementaux – L’implication du Cirque du Soleil en matière de durabilité n’est pas une illusion

Dans le cadre des « Conversations avec les leaders environnementaux », le président de Rolland, Philip Rundle, demande aux entreprises soucieuses de durabilité de décrire leur approche en matière de responsabilité environnementale.

Philip Rundle discute avec Jean-François Michaud, conseiller principal — Responsabilité sociale au Cirque du Soleil, du nouveau chapiteau qui économise l’énergie, de collaboration avec des fournisseurs respectueux de l’environnement et des abeilles.

FAIRE LE PITRE :

  • Le Cirque du Soleil présente plus de 20 productions par année dans les salles de spectacles, des arénas et sous le grand chapiteau.
  • Onze millions de spectateurs ont assisté aux représentations du Cirque du Soleil en 2016.
  • L’entreprise, dont le siège social se situe à Montréal et qui a une présence importante à Las Vegas, compte 4 000 employés, dont plus de 1 300 artistes venus du monde entier.

Q : Comment une organisation créative comme le Cirque du Soleil maintient-elle un équilibre entre les intérêts économiques, sociaux et environnementaux?

R : Le développement durable est inscrit dans notre ADN. Le Cirque du Soleil a été fondé par des artistes de rue qui aspiraient à un autre type d’expression artistique. Très tôt, le Cirque du Soleil a commencé à apporter son soutien aux collectivités en détresse par l’intermédiaire de programmes comme le Cirque du Monde1. Et, à partir de là, nous avons pris conscience de l’importance des préoccupations environnementales et nous nous sommes considérés comme des agents responsables du changement.

Q : Que fait le Cirque du Soleil pour être un citoyen respectueux de l’environnement?

R : Comme toute autre organisation, nous surveillons notre impact environnemental. Une telle préoccupation va la réduction des émissions de gaz à effet de serre jusqu’à la gestion de nos déchets résiduels — un thème d’actualité.

Notre siège social de Montréal possède la certification BOMA BESt niveau 32, et nous mettons en place des pratiques visant à réduire la consommation d’énergie, à faciliter le recyclage et le compostage et à gérer la consommation d’eau. Nous avons aussi des ruches sur les terrasses du siège social. En tant qu’insectes pollinisateurs, les abeilles contribuent à la protection de la biodiversité dans la zone. Les employés ont ainsi été sensibilisés au rôle des abeilles dans la chaîne alimentaire.

L’an dernier, nous sommes parvenus à réduire nos émissions de gaz à effet de serre de 2 000 tonnes lors de nos grands spectacles, grâce à de nouvelles façons de gérer la consommation d’énergie.

Q : Pouvez-vous citer d’autres exemples de réduction de l’impact environnemental du Cirque du Soleil?

R : Nos grands chapiteaux étaient jaune et bleu, pour passer ensuite à des couleurs plus claires et en 2017, ils sont gris et blanc. Les tons plus clairs reflètent la lumière du soleil et réduisent la chaleur sous la tente, tout en diminuant la consommation d’énergie. Nous inaugurerons le nouveau chapiteau avec les représentations de Volta qui commencera sa tournée à partir du Vieux-Port de Montréal en avril.

Q : Comment Rolland soutient-il la comparaison comme fournisseur responsable?

R : Le produit Rolland est tout à fait exceptionnel sur le plan environnemental. L’analyse du cycle de vie pour évaluer l’impact environnemental du papier Rolland est intéressante, tout comme votre approche de consommation de l’énergie à la papeterie3.

Il y a des années, nous avons décidé de faire un choix écoresponsable avec le papier de bureau pour photocopieuses et imprimantes. Nous considérons le papier comme un symbole fort dans le monde entier, car il provient de la forêt. L’équipe a rapidement décidé que Rolland Enviro Copy représentait notre meilleur choix4.

Q : Quel rôle joue le papier de bureau au Cirque du Soleil?

R : Pour être efficace, il nous faut du papier. Néanmoins, nous nous efforçons d’en réduire l’utilisation, par exemple, en imprimant recto verso. Le papier est un outil — il nous aide à créer et à coordonner des représentations et à planifier les tournées!

Q : Quel impact a votre politique d’approvisionnement responsable?

R : Elle se retrouve dans nos bons de commande qui s’appliquent à tous les fournisseurs. Cette politique fonctionne à deux niveaux. Tout d’abord, à l’interne, elle contribue à promouvoir l’achat de produits écologiques chaque fois que possible — c’est le cas du papier. Ensuite, dans tous les appels d’offres de plus de 250 000 $, nous incluons des questions sur le développement durable, afin d’évaluer les fournisseurs sur ce critère, en plus du coût et de la qualité.

Q : Voyez-vous le Cirque du Soleil comme un leader environnemental?

R : Nous faisons de notre mieux pour être aussi responsables que possible! La gestion de l’eau vient alors à immédiatement à l’esprit, parce que l’eau nous tient à cœur, car c’est un symbole important, tout comme le papier.

Dès 2007, afin de réduire la consommation d’eau, nous avons utilisé des techniques novatrices qui sont devenues monnaie courante. Il s’agit notamment de récupérer l’eau de pluie de notre siège social et du stationnement principal, pour l’utiliser dans les toilettes et l’arrosage des espaces extérieurs et des jardins. Nous filtrons également notre propre eau potable, afin de réduire le nombre de camions circulant sur la route pour livrer l’eau.

Q : Vous êtes des gens très pratiques et pleins de ressources!

R : Les gens du Cirque du Soleil sont des nomades et les spectacles sous nos grands chapiteaux sont présentés dans cinq ou six lieux différents tous les ans. Nos représentations dans les arénas se déplacent toutes les semaines. Nous n’avons pas d’autres options que d’être efficaces dans nos déplacements. Naturellement, le fait d’être socialement responsables exige de relever un bon nombre de défis, mais, comme toutes les organisations, nous voulons être à la hauteur.


1Cirque du Monde, créé par le Cirque du Soleil et Jeunesse du Monde en 1995, associe les techniques du cirque à l’intervention sociale éducative pour aider les jeunes à risque. L’organisme est maintenant implanté dans plus de 80 collectivités partout dans le monde.

2La certification BOMA BESt reconnaît l’excellence de la performance énergétique et de la gestion environnementale pour les bâtiments commerciaux. Géré par BOMA Canada, qui regroupe les propriétaires et gestionnaires de bâtiments, BOMA BESt (Building Environmental Standards) est le plus important programme d’évaluation et de certification environnementale du genre au Canada.

3Rolland exploite la seule usine de papier en Amérique du Nord qui utilise comme source d’énergie le biogaz, créé par la décomposition des déchets d’enfouissement. Le biogaz fournit plus de 90 % des besoins énergétiques de l’usine.

4Le papier Rolland Enviro Copy contient 100 % de fibres recyclées postconsommation.